• Comment j'ai été invité chez le maire de la ville...

    Les femmes, jolies, attirantes, parfois chiantes, toujours imprévisibles...

     

    Après avoir rencontré une splendide coréenne (la je me tairais l'histoire est assez particulière...), je la retrouve la semaine suivante pour l'entrainement de volley. En sortant de l'entrainement, elle me demande si j'ai faim. Forcément je ne peux pas refuser xD

    On prend donc sa voiture direction une ville voisine. Je commence a douter sachant ou elle habite. La on rencontre un homme dans la rue, il nous indique ou nous garer. Deux possibilités, ou c'est un très très bon restaurant, ou je vais rencontré des gens...

    On monte dans l'ascenseur plutot exigue, dommage que l'homme soit toujours la. On sort, et je me fais acceuillir par 6 personnes d'environs 50 60 ans (ma capacité à évaluer les ages est assez nulle ici).

    On me demande de prendre place autour d'une immense table, se dresse dessus des plats de poisson frais (avec plusieurs poissons entiers) des sashimis et autres joyeuseté. Un plat sur réchaud contenant des udons à l'air aussi appétissant. Mais même la nourriture ne peux pas m'empecher de me demander "où suis-je donc tomber ?"

    J'engage la conversation, on me complimente de façon assez impressionante (jamais entendu voler autant de compliments en si peu de temps, les deux jeunes avaient du mal à traduire assez rapidement). Au fil de la conversation je demande si ils ne joueraient pas au go par hasard. La un des hommes me répond que oui, il adore ca et m'invite donc chez lui pour jouer.

    Le temps passe et j'apprend qu'en fait je suis chez les parents de la coréenne. J'avais fini par m'en douter, mais des le deuxième soir, j'osais pas y croire... Je demande alors aux gens de se présenter, j'apprend ainsi que je suis en fait inviter chez le maire de la ville. Bon pourquoi pas.

    C'est alors que je vois arriver de grosses bouteilles (cmb) de rouge. Et pas n'importe quel vin français, du bien cher, surtout en import... Puis une femme arrive avec des sacs, rempli de cadeaux...pour moi. Je commence à devenir un peu réticent malgré le pack de bière que j'ai bu (méfiez vous des salades coréennes...).

    Préssentant un vieux piège, je profite alors du départ d'un des hommes agé pour prétexter qu'il était tard, et que je devais rentrer.

    J'ai finalement passé la nuit aux cotés d'une chinoise...

     

    ...mais c'est ce qui les rend attachantes après tout.

     

    PS : Autant vous le dire maintenant, de toute façon vous l'apprendrez de la part des enseirbiens, je suis maintenant surnomé superflash...

    PS2 : Pas de photos de la miss, la présence des parents m'a un peu contrarié...


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :